Ce n’est une surprise pour personne, les travaux de construction et d’aménagement entre autres représentent de véritables sources de dépenses. Pour éviter de se ruiner, il est nécessaire de se renseigner sur les tarifs avant d’envisager de tels travaux. Le budget pour la pose de portillon dépend de plusieurs critères, parmi lesquels la matière du portillon, sa taille et le type de finitions. 

Budget en fonction de sa taille

Un grand portillon implique de plus gros travaux et un nombre important d’outils de travail. Logiquement, la pose d’un portillon robuste et imposant représente une plus grosse dépense. Il faut donc tenir compte de la taille dudit portillon avant d’établir le budget. Le portillon existe sous des modèles standards. Toutefois, vous pouvez toujours contacter un professionnel pour l’installation d’un portillon sur mesure. Il s’agit d’un détail important. 

Budget en fonction du type de finitions

Oui, le prix établi pour l’installation d’un portillon dépend de ses finitions. Les finitions sont d’excellents moyens de personnification et ceux-ci peuvent être très complexes, d’où la cherté de leur prix. Vous l’aurez compris, un portillon personnalité, fantaisiste et ultra sophistiqué est beaucoup plus onéreux qu’un portillon plus simple. Les techniciens proposent des conseils pour réussir la personnalisation de portillons. Consultez ces conseils et mettez-les en pratiques selon votre bon vouloir. 

Budget en fonction du matériau de fabrication

Portillon en bois ? En aluminium ? En PCV ? Chacun de ces types présente des particularités et une certaine manœuvrabilité. Le budget pour la pose d’un portillon dépend par conséquent du type de portillon que vous souhaitez faire installer. L’aluminium qui est beaucoup plus cher et plus malléable sur le plan pratique présente une plus grosse dépense sur le plan financier, soit 300 € à 1900 €. Les portillons en grillage ou en acier à l’inverse sont beaucoup plus économiques, soit 180 € à 780 €.